Enjamber l'horizon

De Poitiers au Pacifique à vélo

A propos de Perm

Arrivés à Ekaterinbourg avant hier soir, nous voulons revenir un peu sur notre accueil et notre séjour sous le soleil de Perm.

Nous avons passé trois jours dans cette grande ville d’un million d’habitants, étalée le long de la Kama. Elle est longtemps restée secrète sous le régime communiste, puisqu’on y fabriquait beaucoup d’armes. Perm ne figurait pas sur les cartes et les étrangers ne pouvaient pas y accéder. Aujourd’hui, la ville revêt les traits d’une métropole internationale. Cette cité devient un lieu culturel avec de nombreux festivals. Nous avons été invités à découvrir le skate park de la ville, le plus grand de Russie et un des plus grands d’Europe ! Nous avons visité le musée des beaux arts de la ville, lors de la « nuit des musées ».

Durant cette « pause » nous avons travaillé avec l’Alliance Française de la ville.  Ils nous ont permis d’animer des rencontres. L’une avec des personnes fréquentant l’Alliance Française, une seconde avec les quelques élèves de l’académie de médecine étudiant le français et une dernière sur une des places principales de la ville avec une trentaine de cyclistes. C’est à cette occasion que nous avons rencontré un jeune couple de russes qui s’apprêtaient à partir pour trois mois de vélos en Europe. Nous espérons qu’ils seront aussi bien accueillis que nous l’avons été.

Notre passage à Perm ne sera pas passée inaperçue! Nos journées furent ponctuées de nombreuses interviews. Nous avons ainsi dû répondre aux mêmes questions  que nous ont posées quatre équipes de télévision et deux journalistes de la presse écrite!

Nous remercions l’équipe de l’Alliance Française pour son accueil et son dynamisme, Simon pour son hospitalité, Anita qui a fait une super attache de presse – traductrice, Svieta et Alex pour la balade touristique à vélo,  et le reste des francophones de la ville avec qui nous avons pu échanger. Ces quelques jours ne furent pas très reposants, mais nous garderons un super souvenir de cette ville et de notre passage !

Pour finir, voilà quelques photos :

« Billet précédent

11 commentairesPoster un commentaire →

  1. Maxime Q.

     /  20 mai 2010

    Je remarque que lorsqu’il y’a la télé, François porte une attention tout particulière à son rasage … !

  2. Sylvain

     /  20 mai 2010

    ça fait bien plaisir de vous voir en vidéo, heureux et en forme ! Allez les gars la prochaine interview, vous nous la faite en russe !?

  3. Paul

     /  20 mai 2010

    « Reviens tonton François ! je veux jouer aux kaplas avec toi à Poitiers. Il faut que tu m’apprendes à faire des plus grandes tours !
    Je te fais beaucoup de bisous et toi, tu m’envoies beaucoup de bisous ? »

  4. Jérémie G

     /  20 mai 2010

    Salut les gars,
    On vous suit régulièrement !!!
    C’est beau de vous voir comme ça traduit en Russe, on a envie de dire « mais bordel, pourquoi vous baissez le son !! »
    On pense à vous

    Hélène et Jérémie

  5. Clorô

     /  21 mai 2010

    De vraies stars!

  6. marielle stinès

     /  21 mai 2010

    Bravo François et Alexis, vos aventures font un beau feuilleton
    J’ai bien reçut votre carte mais pas encore les crédits…
    On fait le nécessaire à la minute où ils tombent…
    Bon courage pour la suite du voyage

  7. Samuel

     /  25 mai 2010

    D’accord avec toi, Max… mais c’est peut être une histoire de famille d’être Beau Gosse! Mdr !

    Content de voir que vous allez bien!

  8. Иван

     /  28 mai 2010

    Было приятно с вами познакомиться! Удачного пути!
    Приезжайте в Екатеринбург ещё. Будем всегда рады!

  9. JC

     /  30 mai 2010

    Je trouve que vous avez la peau tannée soleil, vent, changement de températures?
    Je ne veux pas croire qu’il s’agit du maquillage avant le passage télé!
    Je ne parle même pas du fessier qui doit commencer à « sentir » le vieux cuir!!
    Biz aux deux aventuriers.

  10. Sara M

     /  30 mai 2010

    la classe! vous êtes des stars! merci de nous faire voyager à partir de nos écrans.

  11. Plourde

     /  3 juin 2010

    Bon courage à vous et continuez à nous apporter des récits de vos déplacements si enrichissants, je n’en doute pas.
    A bientôt
    Colette