Enjamber l'horizon

De Poitiers au Pacifique à vélo

Mot clé : dresde

La Nouvelle République – Mardi 30 mars 2010

La Nouvelle République a décidé de suivre l’épopée de François et Alexis. Voici leurs dernières nouvelles adressées aux lecteurs de la NR depuis Dresde en Allemagne.

La Nouvelle République - 30 Mars 2010

Cliquez-ici pour voir l’article au format PDF

Dresde

Nous voila à l’autre bout de l’Allemagne. Les mollets se sont faits, la distance des étapes s’allonge, nous prenons le rythme.

Dès notre premier soir en Allemagne, nous avons partagé le repas de dix retraités volleyeurs. Au menu : pain, bieres, saucisses. Le ton était donné. En contournant la Foret Noire par le nord, nous avons demandé, comme en France, l’hospitalité. Il a fallu apprendre des rudiments d’allemand et se remettre a parler anglais. A trois reprises, nous avons été accueilli dans des fermes. Nous avons tout de même planté la tente plus souvent qu’en France. Sorti de Nuremberg à 19h, nous avons été contraint de monter la tente dans la forêt sous la menace d’un orage.

Avant hier soir, à la sortie de Chemnitz (anciennement Karl Marx Stadt !) nous cherchions oú passer la nuit. Après un refus, nous nous sommes adressé aux pompiers qui nous ont renvoyé au village voisin. Dans celui-ci, c’est au ambulanciers de la croix rouge que nous avons fait notre speach. Ils nous ont indiqué l’eglise du village. Et c’est dans une salle attenante à cette église protestante que nous avons rencontré Ekkehard, organiste et chef de coeur. Il nous conduit chez lui. Nous planterons la tente dans son grand jardin et profiterons de la douche et du petit déjeuner.

Jusqu’à Nuremberg, nous avons suivi des pistes cyclables, plus agréables mais plus longues. Ensuite, nous avons préféré la route. Apres un épisode pluvieux au centre du pays, nous profitons des bords de l’Elbe sous le soleil.

L’Allemagne n’est tout de meme pas dépaysante, on y retrouve les centres villes regorgeant d’enseignes internationales et des infrastructures de qualités.

L’itinéraire nous a permis de visiter Mödlareuth, village symbole de la division de l’Allemagne. A cheval sur la frontière, de la même manière que Berlin, il était coupé par un mur de trois mètres de haut.

Nous voici à present à une journée de la frontière polonaise. Là bas, de vastes plaines nous attendent…