Enjamber l'horizon

De Poitiers au Pacifique à vélo

Mot clé : gastronomie

Au bout de la jetée…

Dans la moiteur et la pollution nous nous sommes extirpés de Pékin pour les dernières centaines de kilomètres nous séparant de la côte. Trois jours à pédaler dans la plaine de Chine dans une urbanisation quasi continue pour rejoindre Tianjin et son port, Tanggu. Nous faisons de nouvelles expériences gastronomiques telles que la brochette de têtes de poulets et de nombreux plats épicés sous le regard curieux des autres clients des bouibouis visités. Le 18 nous arrivons à destination. Un port industriel où se dressent comme des monstres de fer les grues chargeant des conteneurs les bateaux du monde entier.

Le 19 au matin, sous la grisaille et une pluie fine, le duo qui était parti de Poitiers le premier mars s’élance dans les rues du port pour aller « au bout »… Dernier slalom entre les camions et travaux. Nous passons une barrière. Derrière nous, un gardien crie et fait signe de s’arrêter. Si près du but, nous continuons en l’écoutant vociférer ! Nous roulons sur un ponton puis sur un quai où sont arrimés des remorqueurs. Stop ! Après c’est la flotte !!! C’est la au milieu des grues et des portes-conteneurs que s’achève notre rêve de traverser ce continent à vélo à la rencontre d’autres cultures. 12921 kilomètres  au compteur pour vous dire qu’on a réalisé notre rêve et qu’on va en réaliser d’autres.

« Pres de 13000 bornes pour finir dans un port industriel… on aurait rêvé une fin plus esthétique mais tant pis ! Allez faut pas trainer on a un bateau pour la Corée dans une heure. »

Et nous voilà déjà repartis. Quelques vingt-cinq heures de bateau et nous voici de l’autre côté de la mer jaune. Ainsi nous amorçons notre retour en prolongeant vers l’Est. Pour l’instant aucun regret, la Corée du Sud se montre très accueillante. Un « collègue » cyclo-voyageur contacté par l’intermédiaire d’autres voyageurs cyclistes croisés en Russie (c’est une grande famille), Jouha, nous promène dans Séoul.

Bien que le projet soit officiellement fini restez attentifs aux prochains articles, nous vous préparons du collector.