Enjamber l'horizon

De Poitiers au Pacifique à vélo

Mot clé : paysage

Premier message d’Asie !

Nous voila arrivés à Omsk, après de bonnes journées à avancer et à découvrir un peu plus ce pays très intéressant.

Le passage de l’Oural restera dans nos mémoires pour les heures passées à se battre contre un ennemi invisible mais bien présent : le vent de face ! C’est la hantise de tous les cyclistes ! Ajoutez à cela pas mal de pluie et des camions à toutes heures et vous aurez un tableau de ces trois jours difficiles entre Perm et Ekaterinbourg ! Heureusement, l’Oural ne ressemblait, là où nous l’avons franchi, qu’à de petites collines !

Nous nous sommes ensuite arrêtés un peu à Ekaterinbourg, la troisième ville la plus peuplée de Russie où nous étions hébergés par deux jeunes étudiants. La suite de notre parcours nous a conduit a Kourgan, une petite ville (300 000 habitants tout de même), où nous avons rencontré Perrinne et François, deux français qui vivent dans cette ville depuis un an. Ce fut une rencontre très enrichissante !

Il nous aura fallu 6 jours pour relier Kourgan à Omsk. Le temps a été plus agréable et les paysages ont beaucoup changé à mesure que nous nous rapprochions du Kazakhstan. Les plaines de Sibérie laissent ici apercevoir de vastes horizons puisque la forêt a laissé place à d’immenses champs et à une sorte de steppe verdoyante. En Russie, pas loin du Kazakhstan, nous nous imaginions facilement en Mongolie ! Ce temps plus clément nous a permis de bivouaquer à plusieurs reprises dans d’excellentes conditions !  Mais les moustiques s’invitent désormais chaque soir pour nous empêcher de profiter des derniers rayons du soleil. Il faut croire qu’ils aiment dévorer de l’européen !

Les rencontres sont toujours aussi enrichissantes et les anecdotes ne manqueront pas au retour ! Chaque jour réserve de nombreuses surprises et des expériences toujours amusantes, étranges ou intéressantes.

Nous consignons tout ça dans nos têtes et le soir, sur nos cahiers. Nous accumulons tellement de souvenirs en si peu de temps que le temps, justement, semble s’écouler différemment. Il nous semble que nous avons déjà voyager pendant des années !

Nous venons de réparer nos vélos qui laissaient voir quelques traces de fatigues ! Après 7000 kilomètres, les engrenages s’usent, il a fallu changer la chaine et les pignons !

Nous repartirons demain d’Omsk vers Novossibirsk et son Alliance Française où nous séjournerons plus longtemps.

Pour des raisons administratives, notre projet va subir des modifications. Nous sommes contraints  de reporter le tour du lac Baikal à pied. La suite de notre voyage nous mènera jusqu’à Irkoutsk, près du lac Baikal, où nous pensons arriver fin juin. Là bas, nous piquerons au sud pour traverser cet été la Mongolie et la Chine jusqu’à Pékin puis jusqu’au Pacifique.

Nous prenons ces changements avec philosophie et serons toujours aussi contents de vous faire voyager à travers les lignes de nos billets, malgré la frustration de vous conter qu’une infime part  de ce que nous vivons.

L’aventure continue !!!

Pas de vacances pour les enjambeurs d’horizons.  Давай !!!