Enjamber l'horizon

De Poitiers au Pacifique à vélo

Mot clé : routes

Premiers tours de roues en Russie

Enfin, nous éprouvons la Russie !!!

Arrivée le 27 avril à Iaroslavl, après 7 jours de voyage qui nous ont donné un premier aperçu pittoresque et rural.

Pour commencer, les routes. « Vaste sujet », nous diront ceux qui les ont déjà parcourues. Les grandes routes ne sont pas les meilleures. L’accumulation des galettes de bitume, ces rustines de goudron, les rend aussi chaotiques que lorsque les nids de poules y demeurent. Cela « s’organise » par portion de quelques kilomètres, alternant entre le plus lisse et large asphalte, digne des routes allemandes, et l’étroit chaos où les camions risquent leurs essieux. Les routes secondaires sont moins empruntées et donc en meilleure santé. Elles valent les petites routes de nos campagnes profondes. Mais dès qu’il s’agit de passer d’un oblast (région) à un autre, le goudron s’interrompt pour laisser place à la piste de terre. Les conditions météos de ces derniers jours les ont rendues particulièrement « intéressantes ». Nous les avons vues boueuses, gelées, sablonneuses, caillouteuses… parfois, mieux valait marcher que pédaler ! La diversité des routes compense celle du paysage : forêt, forêt, forêt ! Et ce n’est que le début !

Pour en revenir à la météo, notons qu’en l’espace d’une heure nous avons pu voir de la grêle, du soleil, de la neige, de la pluie et encore du soleil. Un véritable festival météorologique assez déstabilisant.

Les russes ne manquent pas d’hospitalité. Nous avons seulement planté la tente une fois. Les autres nuits, nous avons profité d’un wagon dans l’enceinte d’un monastère orthodoxe, d’une datcha, de la compagnie du vieux Victor et de la générosité d’un couple d’arménien.

Maintenant nous sommes à la « Maison de l’Amitié Poitiers-Iaroslavl ». Pour ceux qui ne le sauraient pas, ces deux villes sont jumelées depuis 1970. Cette Maison de l’Amitié est un petit bout de Poitiers en Russie. Olga, la directrice, Nadia et Nastia nous y ont accueillis. Nous avons pu découvrir une ville en travaux à la veille des fêtes du millénaire de la cité. Les quais de la Volga rivaliseront bientôt avec la Promenade des Anglais.

Ce n’est que le début de la Russie et cela nous présage d’intenses moments d’existence que nous prendrons plaisir à partager. Merci pour vos commentaires.